Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Le magazine pour tous

Amanda Lear : retour réussi dans L’argent de la vieille

Amanda Lear porte une robe rose au festival de Cannes

Après deux ans d’absence sur scène, Amanda Lear revient jusqu’au 5 mai 2024 en reprenant le rôle de Bette Davis dans L’argent de la vieille. Cette pièce, inspirée d’une comédie italienne drôle des années 70, retrace l’histoire d’une vieille milliardaire au tempérament explosif qui prend plaisir à ruiner son entourage. C’est l’occasion pour nous de revenir sur l’histoire d’Amanda Lear : de ses débuts en tant que muse du peintre de légende, Salvador Dali, à ses succès de chanteuse et actrice qui l’ont menés à devenir une icône célèbre de la culture.

Amanda Lear en vieille vipère milliardaire

Au Théâtre Libre, tout est permis : rire, coups bas, argent et vices… Amanda Lear apparait en tant que vieille milliardaire qui promet sa fortune à qui la battra lors de ses voyages. Le couple de victimes : Jean-Luc et Pierrette, se prépare chaque année à récupérer « l’argent de la vieille ». Leur fille, maligne et espiègle va tout faire pour les aider à duper la milliardaire et son majordome.

« Décapant » ou encore « Diaboliquement génial » la presse française est unanime : le retour d’Amanda Lear fait fureur ! Après deux ans d’absence, l’icône culturelle séduit encore…

Des collaborations artistiques fructueuses

Devenue star de la musique et de la télévision, Amanda Lear a commencé sa carrière en tant que muse pour Salvador Dali, rencontré grâce au couturier Paco Rabanne. Dans les années 60, le peintre espagnol tombe sous le charme de la jeune femme androgyne, encore étudiante aux Beaux-Arts. Il l’invite dans son univers et Amanda Lear découvre le show business, environnement dans lequel elle est à l’aise. C’est décidé, elle veut y faire sa place, chose qui n’a pas plus à Salvador Dali, qui met fin à leur relation juste après cet épisode.

Par la suite, elle attire l’attention du public en 1973 en posant pour la pochette de l’album For Your Pleasure de Roxy Music, qui l’amène à entamer une histoire d’amour avec David Bowie lui permettant d’entrer dans le monde de la musique. Ce dernier l’encourage en lui payant ses cours de chant. Elle connait aussi des amours sulfureuses avec Brian Jones des Rolling Stones durant sa période anglaise.

Dotée d’une voix grave, mystérieuse et sensuelle, Amanda Lear rencontre un succès immédiat en tant que chanteuse disco en Europe continentale, en Scandinavie et surtout à Londres lors de ses débuts. Ses premiers producteurs sont les frères La Bionda. Entre les années 70 et 80, elle connait un franc succès en tant que chanteuse dans la maison de disque munichoise Arjola Records en collaborant avec le compositeur Anthony Moon.

Ses quatre premiers albums sont réussis, entrant dans le top 10 des meilleures ventes en France. Elle a sorti plus de quinze albums studios et plus de soixante singles.

Amanda Lear pose sur la pochette de l’album 'For Your Pleasure' en noir et blanc
Amanda Lear pose sur la pochette de l’album ‘For Your Pleasure’ en noir et blanc

Femme polyglotte ancrée dans différents pays

Depuis les années 80, Amanda Lear partage son temps entre la musique, la télévision, le cinéma, la peinture et l’écriture. Polyglotte, elle participe à divers projets de divertissements en France, en Allemagne et en Italie grâce à Silvio Berlusconi, tels qu’animatrice, coanimatrice ou membre du jury dans des émissions populaires. Mais depuis ses divers succès, que devient Amanda Lear ? Dès 2000, elle focalise son attention sur le théâtre et se produit régulièrement comme comédienne dans des pièces à succès. Au total, sept pièces de théâtre dont La Divina en 2014 ou La Candidate en 2017.

Amanda Lear – Call Me Mademoiselle – ARTE TV Culture

Mystères et ambiguïtés

Femme mystérieuse, Amanda Lear, de son vrai nom, Amanda Tap, garde le secret sur ses origines. Impossible de connaitre sa date de naissance ou encore son ascendance, tout le monde se demande quel âge à Amanda Lear. Seule certitude, l’actrice de 84 ans vit à Saint-Étienne-du-Grès près d’Avignon. Née au milieu du 20e siècle, certainement en Indochine d’un père franco-anglais et d’une mère prétendument russo-asiatique, Amanda Lear grandit dans les Swinging Sixties.

Depuis toujours, des rumeurs sur la transsexualité d’Amanda Lear apparaissent dans les médias. Accusée par la chanteuse Régine, par le biographe de Dali ou encore par la nièce de Franco d’être un homme, la chanteuse s’est toujours amusée de cela et la preuve de l’inverse n’a jamais été révélée.

Finalement, le personnage qu’elle se construit fascine, presque plus que ses activités artistiques.

Amanda Lear, la muse androgyne de Dali, 1978
Amanda Lear, la muse androgyne de Dali, 1978

Une longévité remarquable

« Quand on a trop de liberté, tout devient possible et finalement, nous ne sommes pas heureux ». Femme libre, Amanda a toujours fait ses propres choix : tantôt actrice, tantôt égérie de la mode. La jolie blonde pose pour Yves Saint-Laurent ou Paco Rabanne dans des robes en métal et fait la couverture de nombreux magazines comme Newlook. Amanda Lear porte la mini-jupe de Mary Quant jusque dans les États puritains des États-Unis et fait même de la publicité. L’icône défile pour Thierry Mugler ou son ami Jean-Paul Gaultier. Follow Me, un de ses titres les plus connus, est même choisi en 2023 pour la nouvelle campagne mondiale de Coco Mademoiselle par Chanel.

Souveraine du disco qui continue aujourd’hui à briller tant par la musique que par le théâtre, Amanda Lear est une femme libre de toute étiquette, pleine de ressources, qui continue d’inspirer des générations entières. Elle n’a cessé de se réinventer et succède à des grandes dames de théâtre comme Jacqueline Maillan, actrices plus académiques. Mais l’icône sait plaire et continue de surprendre à son âge avancé.

On attend impatiemment la suite…

Amanda Lear dans Verissimo, programme télévisé italien
Amanda Lear dans Verissimo, programme télévisé italien

Réseaux sociaux d’Amanda Lear