Le magazine pour tous

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Série Karl Lagerfeld : l’histoire hors norme du créateur racontée par Disney

Le créateur Karl Lagerfeld pour Chanel

L’homme derrière les lunettes noires et le col amidonné revient sous les projecteurs. Karl Lagerfeld, l’iconique directeur artistique de Chanel, sera au cœur d’une série biographique sur Disney+. Intitulée Becoming Karl Lagerfeld, cette minisérie en six épisodes nous plonge dans la vie fascinante et tumultueuse de ce génie de la mode.

Un parcours hors norme

Karl Lagerfeld n’a pas fini de nous éblouir. Né à Hambourg en 1933, Karl Otto Lagerfeldt, de son vrai nom, est le fils d’un homme d’affaires suédois et d’une mère prussienne. Il grandit au sein d’une famille aisée, entre le domaine de Bissenmoor, propriété de ses parents, et Hambourg. Dès son jeune âge, il développe une passion pour le design et la mode. Il maîtrise l’allemand, l’anglais et le français.

Au début des années 50, Karl et sa mère quittent l’Allemagne et s’installent à Paris. Il suit sa scolarité au lycée Montaigne, puis débute sa carrière comme illustrateur de mode. En 1954, il remporte le premier prix exaequo avec Yves Saint-Laurent au concours du Secrétariat international de la laine, organisé par Woolmark. Cette victoire marque le début de sa carrière fulgurante.

Son talent ne passe pas inaperçu et il est rapidement embauché par Pierre Balmain. Il travaille comme assistant personnel du couturier de 1955 à 1962, avant de devenir directeur artistique du couturier Jean Patou en 1959. Il rejoint ensuite la marque Chloé en 1963 et conserve ses fonctions jusqu’en 1983, tout en collaborant avec la maison italienne Fendi dès 1965.

Karl Lagerfeld cultivait l'excentricité même dans le grand âge
Karl Lagerfeld cultivait l’excentricité même dans le grand âge

En 1983, la maison de couture Chanel dépérit depuis la mort de Coco Chanel et frôle la fermeture. Karl Lagerfeld décide alors de faire perpétuer l’esprit de la styliste en devenant directeur artistique de la marque. Virginie Viard remplacera d’ailleurs le couturier de sa mort, en 2019, jusqu’en juin 2023.

Il révolutionne totalement la maison et fait des mannequins qu’il embauche de véritables stars, comme Inès de la Fressange ou Vanessa Paradis. En 1984, Lagerfeld crée sa propre maison de couture. En 1991, Chloé fait de nouveau appel à lui afin de redorer sa marque en plein déclin.

La toujours élégante Inès de la Fressange et la prolifique Vanessa Paradis ont, chacune dans leur genre, marqué de leur empreinte la maison Chanel du temps de Karl Lagerfeld
La toujours élégante Inès de la Fressange et la prolifique Vanessa Paradis ont, chacune dans leur genre, marqué de leur empreinte la maison Chanel du temps de Karl Lagerfeld

En 2004, H&M demande au couturier de collaborer avec l’enseigne pour lancer une collection accessible à tous. Le succès est retentissant : les vêtements se vendent en quelques minutes seulement.

Karl continue d’innover, que ce soit en jouant dans « La doublure » de Francis Veber en 2006, en prêtant sa voix au méchant dans les Totally Spies, ou en créant K par Karl en 2007, une ligne pour hommes et femmes plus accessible.

En 2008, il collabore avec Coty pour lancer une ligne de parfum. Il apparaît également dans une publicité pour la sécurité routière, incitant au port du gilet réfléchissant.

En 2010, il est fait Commandeur de la Légion d’honneur par Nicolas Sarkozy. En 2011, il dessine le nouveau maillot de l’équipe de France de football. Il devient aussi l’égérie de la publicité Volkswagen.

À cette même période, il récupère la petite chatte de Baptiste Giabiconi, Choupette, qui devient une véritable source d’inspiration pour le couturier. Choupette est également égérie de plusieurs marques comme Opel ou Shu Uemura et possède même un compte Twitter suivi par des milliers de fans.

Passionné de photographie, Karl ouvre en 1998 la Lagerfeld Gallery, où il publie de nombreux livres de photographies. En 2016, il expose son travail à la Pinacothèque de Paris et il est également photographié à de nombreuses reprises dans les campagnes publicitaires pour Chanel.

Polyglotte, Karl Lagerfeld lisait énormément
Polyglotte, Karl Lagerfeld lisait énormément

Les zones d’ombres de Karl Lagerfeld

Cependant, la carrière de Karl Lagerfeld n’a pas été sans controverses. Il était connu pour ses déclarations franches et souvent provocatrices. Il a fait des commentaires jugés insensibles notamment sur le poids des mannequins et les questions sociopolitiques. Plusieurs fois, il a été critiqué pour ses propos sur les femmes rondes, déclarant que « personne ne veut voir des femmes rondes sur les podiums ».

Son utilisation de la fourrure dans ses créations a suscité des critiques de la part des défenseurs des animaux. Karl Lagerfeld a souvent minimisé les préoccupations éthiques concernant la fourrure, affirmant que la chasse aux animaux pour la fourrure est une tradition ancienne à perpétuer.

Derrière ses éternelles lunettes fumées, le couturier plutôt timide aimait embellir son passé
Derrière ses éternelles lunettes fumées, le couturier plutôt timide aimait embellir son passé

Il a également été accusé à plusieurs reprises de plagiat. Certains designers ont affirmé que ses créations pour Chanel et Fendi ressemblaient de trop près aux œuvres d’autres créateurs. De plus, Karl avait la réputation d’être un homme difficile et exigeant dans le travail. Plusieurs personnes, mannequins ou proches, ayant travaillé avec lui ont décrit un environnement de travail stressant et une attitude souvent impitoyable de sa part.

Karl Lagerfeld a significativement contribué à l’industrie de la mode. Mais il a été critiqué pour ne pas avoir suffisamment promu la diversité. Ses défilés et publicités étaient souvent critiqués pour leur manque de représentation de modèles de différentes ethnies ou morphologies.

La journaliste du Monde Raphaëlle Bacqué a écrit un livre sur Karl Lagerfeld qui tente de percer le mystère de l'homme à l'éventail
La journaliste du Monde Raphaëlle Bacqué a écrit un livre sur Karl Lagerfeld qui tente de percer le mystère de l’homme à l’éventail

La série Becoming Karl Lagerfeld

Réalisée par Isaure Pisani-Ferry et Jennifer Have, Becoming Karl Lagerfeld promet de révéler les multiples facettes du créateur. Daniel Brühl incarne Karl Lagerfeld, tandis qu’Alex Lutz joue Pierre Bergé. La série se déroule à partir de 1972. C’est une période charnière où Lagerfeld aspire à supplanter Yves Saint-Laurent comme le couturier le plus influent du monde.

Le tournage de la série s’est déroulé entre la France, Monaco et l’Italie. Il explore des aspects peu connus de la vie de Lagerfeld. Par exemple, saviez-vous que Lagerfeld était un grand fan de la culture pop ? Il possédait une immense collection de vinyles et adorait écouter de la musique rock des années 70 et 80.

Un casting prometteur

Aux côtés de Daniel Brühl, le casting inclut Théodore Pellerin en Jacques de Bascher, Arnaud Valois en Yves Saint-Laurent, et Jeanne Damas en Paloma Picasso. Ce casting talentueux promet de donner vie aux personnages complexes et emblématiques de l’histoire de Lagerfeld. Notamment, Agnès Jaoui incarnera Gaby Aghion, la fondatrice de Chloé qui a révélé Karl, et la chanteuse belge Claire Laffut jouera Loulou de la Falaise, muse de Saint Laurent et amie de Karl.

L'acteur allemand Daniel Brühl, qui parle parfaitement français, a prêté ses traits à Lagerfeld aux côtés de son confrère Théodore Pellerin qui fait revivre le dandy Jacques de Bascher
L’acteur allemand Daniel Brühl, qui parle parfaitement français, a prêté ses traits à Lagerfeld aux côtés de son confrère Théodore Pellerin qui fait revivre le dandy Jacques de Bascher

Anecdotes croustillantes

Karl Lagerfeld était un personnage aux multiples facettes, dont certaines anecdotes révèlent l’homme derrière le créateur. Par exemple, saviez-vous qu’il avait une relation particulière avec sa chatte Choupette ? Choupette, qui lui avait été confiée par Baptiste Giabiconi, est devenue une véritable icône, avec ses propres contrats publicitaires et une fortune personnelle. Karl la traitait comme une reine, et elle voyageait même en jet privé.

Un autre fait intéressant est sa passion pour les livres. Karl possédait une bibliothèque personnelle immense, avec plus de 300 000 livres. Il disait souvent que s’il n’avait pas été couturier, il aurait aimé être libraire.

Grand collectionneur de livres, Karl Lagerfeld avait une immense bibliothèque
Grand collectionneur de livres, Karl Lagerfeld avait une immense bibliothèque

Une bande-annonce qui donne envie

La bande-annonce de Becoming Karl Lagerfeld commence avec une gifle et la phrase « Personne ne veut que je réussisse », installant immédiatement un ton dramatique. Accompagnée de la chanson Heart of Glass de Blondie, elle donne un aperçu des relations tumultueuses et des ambitions démesurées de Karl. Les scènes défilent ensuite, montrant les relations difficiles avec Jacques de Bascher, la rivalité avec Yves Saint-Laurent et l’ambition de devenir le couturier le plus adulé du monde.

Becoming Karl Lagerfeld – Bande-annonce officielle (VF) | Disney+

Après une première mondiale des deux premiers épisodes au festival Canneséries ce 7 avril dernier, les six épisodes de la série seront disponibles sur Disney+ le 7 juin 2024.

Becoming Karl Lagerfeld offre une plongée fascinante dans l’univers de l’un des créateurs de mode les plus influents du XXe siècle. Ne manquez pas cette opportunité de découvrir la vie derrière le personnage. Explorez le génie créatif qui a marqué notre époque.

L’affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, dont le premier épisode était gratuitement disponible sur YouTube avant la sortie de l'intégrale
L’affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, dont le premier épisode était gratuitement disponible sur YouTube avant la sortie de l’intégrale