Le magazine pour tous

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le biopic Maria réhabilite l’actrice martyre Maria Schneider

Marlon Brando à gauche, Maria Schneider au centre et Bernardo Bertolucci à droite

Ce mercredi 19 juin 2024, sort le film Maria, un biopic réalisé par la cinéaste Jessica Palud sur l’actrice Maria Schneider, célèbre pour son rôle dans Le dernier tango à Paris. Ce biopic au beau casting revient sur la scène la plus controversée de ce film culte.

Né d’un fantasme de Bernardo Bertolucci, Le dernier tango à Paris, sorti en 1972, raconte l’histoire d’amour tumultueuse entre Jeanne — Maria Schneider — et PaulMarlon Brando. Ils se retrouvent régulièrement dans un appartement parisien pour des rencontres passionnelles qui deviennent violentes.

Le film Maria de Jessica Palud, retrace la vie de Maria Schneider, y compris le surprenant viol qu’elle a subi à seulement 19 ans lors du tournage du fameux film de Bertolucci.

Très critiqué à sa sortie, Le dernier tango à Paris a été classé comme film X dans de nombreux pays européens, interdit aux moins de 18 ans en France, et banni en Italie. Bertolucci y a d’ailleurs été privé de ses droits civiques pendant cinq ans et les acteurs ont été condamnés pour pornographie.

Maria Schneider : la douleur du « Dernier Tango à Paris » chez Mireille Dumas | INA Mireille Dumas

Près de 52 ans plus tard, une scène violente continue de choquer. La réplique culte « Passe-moi le beurre » est liée à cette scène où Maria Schneider est brutalement sodomisée par Marlon Brando. Utilisant du beurre comme lubrifiant, cette scène a laissé des marques profondes.

Il a fallu attendre 2016 et un article du magazine Elle pour comprendre la réalité derrière cette scène. Dans une vidéo, Bertolucci avoue avoir conçu cette idée le matin du tournage avec Marlon Brando, sans en informer Schneider pour obtenir une réaction authentique.

Bernardo Bertolucci et le scandale du film « Le dernier tango à Paris » | Archive INA

« La séquence du beurre est une idée que j’ai eue avec Marlon la veille du tournage. Je voulais que Maria réagisse, qu’elle soit humiliée. Je pense qu’elle nous a haïs tous les deux parce que nous ne lui avons rien dit », reconnaissait le cinéaste.

Les larmes de Maria Schneider étaient réelles. Des années plus tard, elle a déclaré qu’elle considérait cette scène comme un viol et n’a jamais pardonné à Bertolucci. Elle sera méprisée par la société jusqu’à la fin de sa vie. Son amie Brigitte Bardot la recueillera temporairement chez elle… Le traumatisme des suites de cette scène maudite l’a plongée dans la drogue, le désamour de soi et les tentatives de suicide. Elle est décédée en 2011 à l’âge de 58 ans.