Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Le magazine pour tous

Rachida Dati soutient Macron sur l’affaire Depardieu

Nommée garde des Sceaux il y a 17 ans par Sarkozy, Rachida Dati est aujourd'hui ministre de la Culture de Macron

L’affaire Gérard Depardieu continue de susciter des réactions. Rachida Dati, nouvelle ministre de la Culture, a exprimé ce mercredi 17 janvier sur RTL son accord avec les récentes déclarations d’Emmanuel Macron. Le Président a défendu la présomption d’innocence de l’acteur, malgré les nombreuses accusations de violences sexuelles portées contre lui.

"Je n’ai aucun regret d’avoir défendu la présomption d’innocence", a affirmé Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse, réitérant son soutien à Depardieu. Cette déclaration fait suite à un débat houleux déclenché par ses premiers commentaires sur l’affaire lors de son passage dans l’émission C à vous sur France 5.

Rachida Dati a renforcé cette position, soulignant "l’importance de la présomption d’innocence". Elle a évoqué le rôle de la justice et l’impact des allégations sur l’opinion publique, en raison de la stature emblématique de Depardieu. "C’est un grand acteur, un grand talent", a-t-elle ajouté, tout en insistant sur l’importance de la parole des femmes.

L’affaire Depardieu, qui a pris de l’ampleur suite à la diffusion du documentaire Complément d’enquête sur France 2, divise l’opinion publique et le monde artistique. Plus de 50 personnalités ont signé une tribune soutenant l’acteur, dénonçant un "lynchage". À ce jour, beaucoup ont regretté leur signature de cette tribune controversée.

Aux dernières nouvelles, d’après un sondage réalisé pour YouGov à la demande du site Le HuffPost, la majorité des Français ne condamneraient pas l’acteur qui n’a comparu devant aucun tribunal suite à ces accusations.