Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Le magazine pour tous

Judith Godrèche émue : une commission d’enquête post #MeToo arrive

Judith Godrèche sur la scène des Césars

L’Assemblée nationale a voté ce jeudi pour la création d’une commission d’enquête visant à lutter contre les violences sexuelles dans le cinéma. Cette initiative fait suite à l’appel de l’actrice Judith Godrèche. Émue, cette dernière a assisté au vote, marquant une victoire significative pour le mouvement #MeToo dans l’industrie cinématographique.

Extraits des discours de Perrine Goulet, Francesca Pasquini, Véronique Riotton, Sophie Taillé-Polian, Fatiha Keloua-Hachi et Clémentine Autain via @brutofficiel sur X – Anciennement Twitter

L’actrice Française, encore plus connue depuis ses récents engagements, a porté plainte contre deux réalisateurs pour abus durant son adolescence. Cette démarche courageuse a culminé dans la création de la commission. Les députés, majoritairement des femmes, ont unanimement soutenu la résolution.

« Il est temps d’arrêter de dérouler le tapis rouge aux agresseurs », a déclaré Francesca Pasquini, l’initiatrice de la demande. La commission aura pour tâche d’évaluer la situation des mineurs et des majeurs dans le cinéma, le spectacle vivant et la mode, d’identifier les failles permettant les abus et de formuler des recommandations.

Les débats n’ont révélé aucun désaccord majeur entre les partis, entraînant une rare unanimité politique. Le champ d’investigation de la commission a été étendu par la commission des affaires culturelles pour inclure aussi les majeurs.

La première session de la commission est prévue pour le 20 mai, avec une conclusion attendue six mois plus tard. Judith Godrèche a exprimé sa gratitude sur les réseaux sociaux, saluant le début d’un « jour nouveau » pour toutes les victimes de violences sexuelles.