Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Le magazine pour tous

Carla Bruni vient de rendre des comptes

Carla Bruni devant un tribunal

Carla Bruni-Sarkozy a été convoquée par la police hier pour une audition de trois heures à Nanterre. L’enquête porte sur les accusations de financements libyens de la campagne présidentielle de 2007, auxquelles son mari, l’ancien président Nicolas Sarkozy, est également lié.

Les enquêteurs s’intéressent à son implication présumée dans la rétractation de Ziad Takieddine, qui en 2020, avait nié ses déclarations antérieures accusant Sarkozy. Cette volte-face est survenue peu après des visites de figures controversées à son domicile, telles que Michèle Marchand, figure de la presse people.

L’attention des magistrats est focalisée sur plusieurs interactions et communications entre Carla Bruni et les autres suspects, soulignant une possible coordination pour influencer le témoignage de Takieddine. Des détails concernant ces échanges ont été scrutés, notamment sur des messages électroniques supprimés que les enquêteurs considèrent comme un acte de dissimulation. En outre, des informations sont apparues selon lesquelles Bruni aurait facilité l’obtention de tests PCR pour des voyages liés à l’affaire.

Cette audition intervient dans un contexte où plusieurs proches de l’ancien président ont été interrogés, ajoutant une nouvelle couche à ce dossier judiciaire déjà dense. Selon ses avocats, Carla Bruni a fourni toutes les explications nécessaires lors de cette session, qui s’est déroulée dans une atmosphère qualifiée de sereine. Toutefois, aucune décision immédiate concernant d’éventuelles poursuites n’a été prise par les juges.