Le magazine pour tous

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Anne-Sophie Lapix bientôt remerciée par France 2 ?

Anne-Sophie Lapix durant le JT de France 2

Depuis 2017, Anne-Sophie Lapix présente les 20 h de la semaine de France 2. Cependant, comme le révèlent nos confrères, ses audiences sont en baisse. En une saison, la journaliste a perdu 300 000 téléspectateurs, permettant ainsi à son rival Gilles Bouleau de TF1 de progresser. En interne, la tension monte et des figures politiques demandent le départ de la jolie journaliste.

Cette situation inquièterait la présidente Delphine Ernotte et son numéro deux Stéphane Sitbon-Gomez. Alors que Julian Bugier à 13 h subit une baisse modérée, les chiffres réalisés par Anne-Sophie Lapix et Laurent Delahousse sont bien plus préoccupants.

Anne-Sophie Lapix a perdu 355 000 téléspectateurs sur un an. Ses journaux n’ont attiré que 4,4 millions de téléspectateurs cette saison, contre 5,3 millions pour Gilles Bouleau. Le journaliste de TF1 creuse l’écart avec 980 000 téléspectateurs de plus que sa concurrente, contre seulement 520 000 l’an dernier. Cette baisse est également observée le week-end avec Laurent Delahousse, qui a perdu plus de 350 000 fidèles.

Cette situation a conduit à des critiques internes. Anne-Sophie Lapix est devenue une cible facile pour les cadres de France Télévisions. De nombreux politiques demandent son départ, la trouvant trop pugnace et ironique. Lapix a été aux commandes de la soirée électorale sur France 2 ce dimanche 9 juin, mais est-ce déjà sa dernière apparition ?

Depuis qu’elle présente le JT de 20 h, Anne-Sophie Lapix est souvent critiquée pour son naturel. Jugée trop agressive ou trop souriante, son ton ne plaît pas à tous, comme on a pu l’observer pendant le Festival de Cannes.

Ses relations avec Emmanuel Macron seraient également tendues, le chef d’État la trouvant trop critique. Toutefois, elle peut compter sur le soutien de Delphine Ernotte, connue pour résister aux pressions, mais aussi sur le secteur privé où elle a brillé auparavant.